Témoignages chant prénatal

« Pour cet enfant à venir, j’ai voulu faire plein de choses que font les femmes enceintes, afin de vivre pleinement et, avant tout différemment, cette grossesse.
Très tôt, j’ai cherché des activités : yoga, aquagym…et chant prénatal.
Cette dernière activité m’avait été vantée par une amie très proche qui est orientée « nature » et je ne partage pas tous ses idéaux.

Le chant prénatal me paraissait une activité un peu farfelue que je plaçais en dernier dans la liste des activités qui me seraient proposées.
Mon emploi du temps a voulu que seul le chant prénatal me soit accessible dans un premier temps et c’est ainsi que nous avons fait connaissance.
Les premières séances ont été agréables, mais je n’étais pas encore conquise. Et puis, une semaine, nous n’avons pas pu nous voir pour chanter et j’ai ressenti un manque !
Je me suis sentie tellement tendue cette semaine et beaucoup plus seule : seule de ne pas partager avec toi, et seule de ne pas communiquer aisément avec l’enfant que je portais. Ainsi, j’arrivais peu à peu, grâce au chant avec toi, à prendre conscience de cette vie en moi, et déjà à partager des moments de complicité avec mon petit bonhomme.
De ces séances, je garde un excellent souvenir des massages avec les balles, des exercices de voix pour améliorer les graves, des bâillements et des relaxations complètes.
A la fin de chaque séance, je me sentais légère, heureuse, et pleine d’énergie…
Avec 5 semaines d’avance, j’ai rompu prématurément la poche des eaux….
Lorsque je suis arrivée à la maternité, la sage-femme m’a ordonné de m’allonger et de ne plus me lever car mon enfant était très haut et il y avait un risque que le cordon s’engage avant lui dans le col. J’ai chanté doucement, fait des sons graves, massé mon ventre et parlé à mon petit, lui expliquant que c’était LE jour ! Deux heures après, il était descendu se caler contre mon col !
Lorsque les premières douleurs se sont manifestées, j’ai constaté avec plaisir que le son prenait le dessus. Mon enfant est né dans la salle de dilatation tellement les dernières phases ont été rapides…Quelques heures plus tard, je fredonnais doucement pour mon bébé lové sur ma poitrine»

cle-de-sol-cle-de-vie-chant-prenatal-herault-catherine-brissaud-gignac-34

« C’est au cabinet des sages-femmes que j’ai vu ton dépliant.
Ça m’a tout de suite donné envie car j’adore le chant et ses bienfaits sur l’âme. Alors je me suis dit que ça ne pouvait qu’être bon pour mon bébé et moi. Et puis nous nous sommes rencontrées : c’était super de retrouver des chants de mon enfance, je pense que ça m’a d’autant plus rapprochée de mon enfant. J’ai trouvé un grand bien être dans les exercices de respiration et de travail sur les sons et je sentais que mon petit prenait autant de plaisir que moi à ces explorations !
D’ailleurs, le jour de l’accouchement, je me suis beaucoup aidée des sons avec O et A, sons venus du fin fond de mon être.
Ils m’ont permis de mieux vivre mes contractions même s’il est vrai que quand celles-ci sont devenues trop intenses, je n’arrivais pas vraiment à penser à autre chose qu’à la douleur.
Ensuite quand ils m’ont fait la péridurale, j’ai pu chanter plus sereinement afin de rassurer mon bébé qui n’arrivait pas  à s’engager dans mon bassin.
Et il est vrai qu’aujourd’hui mon fils adore qu’on lui chante des chansons, ça le calme et le rassure et surtout ça le fait sourire. Il aime vraiment ça !
De plus, ce qui était génial, c’est que le papa a pu lui aussi explorer les sons et les chansons afin de se rapprocher encore de son bébé. Le chant a resserré les liens. »

cle-de-sol-cle-de-vie-chant-prenatal-herault-catherine-brissaud-gignac-34

« Dix après notre dernier et deuxième garçon, il n’était plus question de faire d’autre enfant…et puis la vie, et aussi l’enfant, en a décidé autrement ! Toute la famille était aux anges !
Le temps, une plus grande maturité peut être, et surtout le désir de faire ma propre sauce en vivant cette grossesse et cet accouchement comme nous le désirions avec mon mari, nous a permis de nous tourner vers d’autre choix que le chemin classique.
L’accouchement à domicile nous a paru une évidence.
Pour ce qui est du chant, depuis longtemps mais sans jamais passer à l’action, j’avais envie de chanter, de prendre des cours, d’expérimenter….
Malgré tout, je m’y suis prise un peu tard, vers le 6ème mois de grossesse.
J’ai d’abord été surprise par les chansons que tu proposais. Grâce aussi au travail de relaxation et de respiration, je me suis laissée bercer par ces chansons : grand bonheur d’entendre une voix juste en écho à ce bonheur d’être enceinte et de porter à nouveau la vie !
Le temps est vite passé, les vacances d’été, la rentrée scolaire des grands, encore quelques séances de chant et voilà le jour J…..
Notre petit bonhomme avait visiblement bien envie d’arriver, mais sa tête légèrement décalée, n’appuyait pas correctement sur le col, pour déclencher le travail vraiment.
Les contractions étaient douces et tout allait bien.
Mais au bout de deux heures de douce attente, je me suis décidée à prendre le taureau par les cornes en prenant une douche et doucement à mettre en pratique le travail que nous avons appris ensemble. J’ai laissé monter un son grave qui a pris racine au fond de mon être, un son de la terre, très profond. Une respiration profonde et lente m’a accompagnée entre chaque son. Puis d’un seul coup, j’ai senti mon bébé s’aligner dans la même vertical que moi, nous ne faisions qu’un sur le même chemin.
Nous avions décidés de nous retrouver accompagnés par cette même vibration.
L’accouchement a été rapide, fort, nous étions chacun à sa place. Quel merveilleux moment !
Je crois que c’est la seule fois où la vie m’a montré à quel point la douleur avait un sens, un sens de connexion, un sens d’union avec toutes les femmes, la lignée, la vie…..Notre enfant est arrivé au milieu des bougies et du chant !

Cette préparation à l’accouchement et à la naissance a été très agréable et surtout tellement efficace pour moi. Pour le reste, le chant m’a certainement permise de rentrer dans l’énergie de la maman pour accueillir mon bébé avec beaucoup de tendresse, de présence et d’amour. »